1 2 3 4 5 6

1. Fermeture secrétariat

La mairie sera ferméeMercredi 23 octobreLundi 28 octobreMercredi 30 octobre   

2. Fermeture secrétariat

Le secrétariat sera ferméMercredi 23 octobreLundi 28 octobreMercredi 30 octobre    

3. Restaurant l'Auberge des Granges

L’auberge des Granges Avenue des granges Cuisine de qualité Assiette Michelin obtenue en 2016 Bib Gourmand obtenu en 2019Réservation conseillée ...

4. Animations 2019

Mercredi 1er mai : Rallye touristique (RPO)Mardi 08 mai à 11h30 : Cérémonie de commémoration Samedi 01 juin : Fête de ...

5. Autour du village

Un sentier de randonnée autour du village est balisé.Il part de la place du château pour prendre le chemin qui ...

L'église Saint Etienne

Date :: 13 Août 2018
Catégorie :: Patrimoine

Nichée sur une colline à une altitude de 280 mètres, l’église paroissiale Saint Etienne de Bessas se trouve au cœur même du village, tout près du château.
La présence d’un lieu de culte à Bessas est attestée très tôt et notamment dans la Charta Vétus de 950.
L'abbé Charay fait remonter l'origine de l'église de Bessas au VIIe siècle. Bessas s'appelait alors Beciate et avait pour prêtre Heumachius.
Nous n’avons aucun renseignement sur ce premier lieu de culte, peut-être se trouvait-il à l'aire de Clastre qui se trouve au dessus de la route de Brujas.
La visite canonique  de 1501 menée par Jean Bertrand, lieutenant de l'official de Largentière accompagné de François Rivière notaire à Bourg-Saint-Andéol et Largentière sous l'épiscopat de l'évêque de Viviers Claude de Tournon atteste la présence d’une église à Bessas.
Dans chaque paroisse, l'envoyé de l'évêque est reçu par le curé. Durant cette visite, 40 paroisses sont visitées dont celle de Bessas, en octobre 1501.

 

Cette visite a pour but de vérifier les états des églises : consécration des autels, fonds baptismaux, état général de l'édifice et le mobilier des églises.
Voici le rapport du visiteur à Bessas :
Toute proche, la paroisse St-Etienne de Bessas (sancti Stéphani de Bessacio) reçoit ensuite le visiteur. La lampe ne brûle pas. L’autel n’est pas consacré, et la verrière qui est auprès est brisée. Deux autres autels : un à Saint-Martin, l’autre à Saint-Blaise, sans fondation ni dotation. Dans l’église il y a plusieurs caisses ou coffres, outre ceux de la fabrique. Dans le cimetière se trouve une chapelle en l’honneur de la Sainte Vierge qui n’a pas encore de porte.
Cette église a été détruite pendant les guerres de religion, si bien que dans la visite canonique de 1675, le visiteur Monge, curé de Saint-Martin-d’Aps nous dit que « l’ancienne église ayant été ruiné depuis longtemps, il n’en reste plus aucune marque, en sorte qu’on ne nous a pas su dire en quel endroit elle était… »
Bessas va rester quelques années sans avoir d’église. Le compoix de 1634 nous indique que Jean Roussel possède «  au levant une maison qui sert à présent pour l’église ».
Onze ans plus tard, le 21 septembre 1645, Mre Jean Guilhaumon, consul moderne de Bessas et les principaux habitants du lieu demandent à Jacques Blisson, maçon dudit lieu, la construction de l’église actuelle. Il devra « construire une église audit lieu de Bessas joignant le cimetière et de la grandeur et hauteur qui lui sera montré par le prieur dudit lieu et habitants ». Jacques Blisson est tenu de faire une porte de la grandeur qui lui sera montré ensemble, cinq lucarne y compris celle qui sera sur la porte, de faire lesdites murailles de 2 pans et demi d’épaisseur et faire à ladite église un presbytère de 2 cannes carrées avec un arc de taille et d’utiliser les pierres de la vieille église.
Le 24 février 1647, Jean Thoulouze et Claude Blisson, consuls modernes assistés par la plus grande et saine partie des habitants de Bessas baillent à prix fait à Simon Blisson et Jean Court, tous deux maçons dudit à Bessas, à voûter et couvrir l’église dudit Bessas, à faire quatre petits piliers de taille de chaque coté et trois arcs d’un pilier à l’autre du long de la muraille qui ne passe pas au dessus des fenêtres et le bâtiment nécessaire au dessus et du long de ses petits arcs pour poser la braye de la voûte. Les habitants seront tenus donner audit maçon la somme de quatorze vingt livres payable nonante livres de jour en jour autre nonante livres le jour qu’ils commenceront à bâtir et le complet à la fin de ladite besogne.
Messire Estienne Desseres prêtre et prieur audit Bessas lequel a promis et promet aux dits maçons de payer le quart de la susdite somme.
Le 27 avril 1648, François Gues, consul de Bessas, demande à Raimond Plantin, Maître blanchisseur de Barjac demande le blanchiment de l’église pour une somme de 20 livres.
Tous ces travaux seront achevés au cours de l’année 1648.
Les visites canoniques de 1675 et 1714 nous donnent des informations intéressantes. Il est déjà fait mention d’un tableau de Saint Etienne mais on ne parle pas de retable ou d’une pièce de bois entourant ce tableau, pourtant l’on sait qu’il est daté du milieu du XVIIe siècle.
En 1675, le visiteur indique qu’il n’y a point de clocher mais qu’il y a une cloche au château pour l’usage de l’église. Il précise « que dans dix huit mois ils feront faire un clocher, qu’ils garniront d’une cloche suffisante pour être entendue de toutes les maisons de la paroisse ».
La visite de 1714 nous indique que l’église est pourvue d’un clocher qui est sur la porte d’une seule muraille en triangle avec une croix au sommet. Il y a une cloche d’environ cent vingt livres en bon état.

L’église fut à nouveau dégradée pendant la révolution française ; les cahiers de délibération de 1820 notent que le fossé tout autour de l’église a été comblé, le mur de fondation se démolit, les vitraux ont été enlevés et le pavé enlevé procure de l’humidité à l’église.
Ce n’est qu’en 1840 que les chapelles latérale, celle de l’autel Saint-Joseph et celle de la Vierge, ont été agrandies, lui donnant son plan actuel. L’extension des bas côtés a caché le cadran solaire, mis en place en 1832 sur le mur sud de l’église donnant sur l’actuelle place du monument aux morts.

accueil | mairie | vie du village | annonces | sentiers | photothèques | contact | mentions légales

Mairie de Bessas • Village • 07150 • BESSAS • Tél. 04 75 38 61 96

 

Création : Alpanoca.CoM © - 2010